QUI SOMMES-NOUS

Deux fondateurs : Mgr André Léonard et Sabrina Čović Radojičić

Mgr André Léonard, né le 6 mai 1940, a été évêque de Namur puis archevêque de Malines-Bruxelles, membre de la Commission théologique internationale (organe consultatif de la Congrégation pour la doctrine de la foi).
Sa devise épiscopale est «Maranatha!» qui signifie «Viens Seigneur ! ». En effet, l’Eglise attend rien de moins que le retour de Jésus dans « la gloire ». Sa venue (et elle seule) anéantira l’Antichrist (2Th 2,8). Il reviendra pour une « restauration » et une « régénération » (Mt 19, 28 ; Ac 3, 21), accomplissant le règne de Dieu « sur la terre comme au ciel » (Mt 6,10), avant de « remettre » le royaume au Père (1Co 15, 22-28).
Ainsi, notre mouvement et nos structures reprennent-elles ce mot, qui est une prière: „Maranatha“!

Sabrina Čović Radojičić est née à Osijek (Croatie) en 1966. Elle a grandi à Paris et a effectué de nombreux séjours aux États-Unis.
Proche des voyants de Medjugorje, elle est l’auteur et/ou la traductrice de livres, réalisatrice de documentaires vidéo, de CDs, ayant pour thèmes «Medjugorje». Elle a aussi publié, dans un style autobiographique : «Je voulais aider le Ciel à sauver le monde alors j’ai organisé des voyages», dans la maison d’édition qu’elle a elle-même fondée (les Editions Sakramento).

„Maranatha Conversion“ et „Maranatha Međugorje“

Mgr André-Joseph Léonard et Sabrina Čović Radojičić se sont rencontrés brièvement en 2004, puis en 2007 où ils ont commencé à travailler ensemble dans le but de lancer « un mouvement de prière pour la guérison de l’humanité». Ce mouvement prend en France le nom de « Maranatha Conversion » et « Maranatha Medjugorje » pour les activités réalisées en Bosnie-Herzégovine. La première réunion de prière Maranatha eut lieu le samedi 9 mars 2013 dans la basilique du Sacré Cœur à Bruxelles. Elle fut suivie par d’autres réunions de prière à travers le monde et par un premier grand pèlerinage en d’août 2013, en Terre Sainte, avec 550 pèlerins venus du monde entier et la présence de Vicka messagère de Medjugorje. A partir de 2016, « Maranatha Medjugorje » propose des rencontres-pèlerinages à travers la Bosnie-Herzégovine, notamment Medjugorje, Mostar, Sarajevo. Puisque Sarajevo fut le point de départ de la première guerre mondiale, nous rêvons qu’il devienne le point de départ de la paix mondiale!

L’audace d’une ouverture œcuménique et inter-religieuse

„Maranatha Conversion“ est un mouvement international, catholique, œcuménique et inter-religieux.
Nous sommes conscients du risque de relativisme religieux, et de la volonté de certains d’imposer une religion mondiale anti-chrétienne, conscients aussi des éléments anti-chrétiens contenus dans d’autres religions. Cependant, nous voulons suivre la voie indiquée par les papes récents, qui n’ont pas hésité à convier les non-chrétiens à prier avec eux pour la paix : Saint Jean-Paul II à Assise, le 22 octobre 1986 (aucune confusion : des prières distinctes en un même lieu et une prière simultanée en des lieux distincts), et à sa suite, le pape François à de si nombreuses occasions.
Celui qui fait le bien vient à la lumière (Jn 3, 21), et lors de la Venue glorieuse du Christ, non seulement les chrétiens (qui ont témoigné de Jésus) règneront avec le Christ, mais aussi tous ceux qui auront refusé le mal (Ap 19, 4). Dans les temps très particuliers que nous vivons, il est donc très opportun de réunir les hommes de bonne volonté qui refusent la civilisation matérialiste, nihiliste et porteuse de mort.
A Medjugorje, quand la Vierge Marie parle des incroyants, elle parle de « ceux qui n’ont pas rencontré l’amour de Dieu ». La première parole du décalogue est une parole d’amour : « je suis ton Dieu qui t’ai délivré » (Ex 20, 2). Et saint Jean résume la Bible : « Dieu est amour » (1Jn 4,8). Saint Jean-Paul II à Assise disait aussi : « Le dialogue interreligieux n’est pas indépendant de l’annonce chrétienne. Je redis humblement ma propre conviction : la paix porte le nom de Jésus Christ ». Jésus et lui seul, anéantira l’Anti-Christ (2Th 2, 3-12). C’est pourquoi les rassemblements « Maranatha Conversion » proposent à la fois des temps de rencontre ainsi que le jeûne et la prière.

Structures juridiques

  • „Maranatha Conversion“, une association française loi 1901, qui centralise toutes les activités françaises et internationales http://maranatha-conversion.com
  • „Maranatha Međugorje“, association inscrite dans le droit de la Bosnie-Herzégovine, s’occupe de la préparation humaine et de l’aspect technique des rencontres dans ce pays http://www.maranatha-medjugorje.com
  • „Un « Centre de Paix » à Medjugorje, sur la route qui mène au village de la Mère. Il héberge l’association « Maranatha Medjugorje » qui anime le lieu. Il héberge aussi une librairie (www.sakramento.com). Il y a une petite bibliothèque, un lieu de rencontre et d’enseignement. Si Dieu veut, nous construirons aussi un lieu d’hébergement.

Activités présentes et projets

Comme nous l’avons déjà dit, notre activité actuelle consiste en des temps forts, les pèlerinages „Maranatha“. Peut-être, si Dieu veut, cette activité aura-t-elle bientôt d’autres prolongements:

  • Dans le sens d’une plus grande profondeur par le « Centre de paix », qui pourrait s’agrandir en un lieu de retraites spirituelles
  • Dans le sens d’un plus grand rayonnement géographique, en générant des « marathons de prière » dans de nombreux sanctuaires mariaux ou centres spirituels